À part publications - “La Mue” - Collection designed by Alysée Yin Chen


La série « La Mue » met en scène un personnage féminin qui, humaine au départ, va subir une transformation. Le symbolisme de cette série met en avant une évolution intérieure de la personne.
Il est question d’un seul et même personnage qui se modifie au fil des images, par des artifices de tenues, maquillages et coiffures. Alors que dans la mode, le vêtement est primordial, dans cette série les habits deviennent une enveloppe du corps de la femme, qu’elle laisse derrière elle et l’amènent à devenir « autre ».

La silhouette du corps masculin est envisagée ici comme une ombre furtive. Elle représente la figure du guide et de l’inconscient. Il est noir sur noir, il s’efface. Il fait partie de l’écosystème de la femme. Il apparait progressivement pour amener la femme vers un ailleurs.

Les deux personnages deviennent lumineux, ils forment un tout, un équilibre, comme si la femme avait avalé son ombre pour être plus elle-même.

Les arrières plans absorbent les personnages dans des fonds habités de masse noire, vertigineux ; plongés dans un univers astral, intemporel, flou, en apesanteur. L’absence de couleur évoque le passage du temps, des formes, du changement, d’un monde intérieur au-delà de la chair.

En me questionnant sur l’identité de la femme, j’ai souhaité la rapprocher d’une figure transcendantale, elle va de l’inconscience à la recherche de soi. Dans notre société actuelle la femme est souvent fantasmée, réifiée et sexualisée. Elle est fréquemment traitée par le biais du corps, à l’inverse, cette série tente de questionner des puissances troubles, immuables, flottantes, que l’on ne peut saisir, qui permettent la libération du soi.


©2019 Ella Bats.
©